ADÈLE CHIGNON

Créé en mars 2014, ADÈLE CHIGNON (du nom d’une anonyme de la Commune de Paris - 1871), explore en musique et en texte la période charnière entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe.

Interprété par une chanteuse-danseuse-comédienne (Frédérique Caillon-Cristofani), par un guitariste/arrangeur issu du blues et des musiques du monde (Jérôme Jasmin) et un contrebassiste éclectique (Fabrice Leroy), le répertoire d’ADÈLE CHIGNON, convoque notre mémoire musicale, celle intimement liée à notre histoire. Collective et individuelle. Intime et sociale. Pour en sonder les résonances avec notre monde contemporain. Et créer l’émotion.

Chansons d'hier et d'avant-hier - création 2014

À la lisière du concert et du voyage à remonter le temps, Chansons d'hier et d'avant-hier inscrit son répertoire musical entre la fin du XIXe siècle et les années 50, entre chansons appartenant à la mémoire collective et pépites inconnues à la liberté de ton jubilatoire.

Du Chat Noir à l’Après-guerre, de Bruant à Jeanne Moreau, en passant par Fréhel, Mistinguett et Joséphine Baker,
les Chansons d'hier et d'avant-hier d’Adèle Chignon flirtent avec des couleurs sonores inédites :
guitare et contrebasse, mais aussi ukulélé, mandoline, oud, bodhran…

Depuis sa création en 2015, Chansons d'hier et d'avant-hier a été présenté dans des lieux d’accueil variés (Festivals, SMAC, théâtres, salles des fêtes, salles culturelles et bars ruraux, médiathèques, péniche touristique, cinéma, églises, prison…), ou des lieux insolites (usine désaffectée, commanderie templière, fermes, musées...).


Production : La Balayette à Ciel

Avec le soutien de la Région Hauts-de-France, la Ville de Beauvais, la Communauté de Communes de Picardie Verte, la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis.

Comme en 14 ! - création 2016

créé en septembre 2016 à la Maladrerie St Lazare - Beauvais (60)

- Une forme entre concert et théâtre -

Comme en 14 ! propose une plongée en musique, textes et chansons, au cœur de l’été 1914

Dans l’insouciance et la douceur de vivre de la Belle Époque, musique et chansons côtoient une actualité bouillonnante
et évoquent la façon dont ce monde en pleine expansion, grisé de progrès, de modernité, de culture et de plaisir
a basculé dans la guerre.

À travers un mélange de musique, de chansons revisitées, de témoignages et d’anecdotes
ADÈLE CHIGNON pose ici un regard inattendu sur 14/18.

Frédérique Caillon-Cristofani : chant

Après des débuts dans les cabarets parisiens, Frédérique Caillon-Cristofani joue la comédie et enseigne la danse avant de se consacrer à l’écriture cinématographique et à la production de spectacle vivant.
Adepte de l’insolence et de la liberté formelle du Chat Noir - premier cabaret parisien – elle écrit sur la naissance du mythe de la bohème et colporte sa gouaille montmartroise par-delà les frontières.




Jérôme Jasmin : guitare, ukulélé, mandoline, bodhran, cigar-box

Bien qu’initialement bassiste de blues et de rock, Jérôme Jasmin est le peintre du groupe.
Un peintre des sons.
Comme on passe de la gouache à l’aquarelle, il étend sa palette sonore de la guitare manouche au ukulélé, de la classique au oud ou à la mandoline…

Fabrice Leroy : contrebasse

Après sa rencontre avec Pierre Jacquet (Bratsch), Fabrice Leroy s’engage vers un éclectisme musical qui définit son parcours artistique.
Sa passion pour la musique classique, le jazz, l'improvisation et le swing l'emmène vers de multiples horizons : le jazz manouche avec Gadjé Tavaritch, le jazz 'traditionnel' avec Bogdan and the Frogs, spectacle de conte avec Olivier Cariat, la 'world music' avec le duo Laloux/Leroy …
Il participe aux créations de Philox, de Marie Devilliers, des Crapauds Sonneurs…




RÉPERTOIRE

Aristide Bruant, Yvette Guilbert, Fragson, Offenbach, Joséphine Baker, Kurt Weil, Eugénie Buffet, Fréhel, Mistinguett, Marie Dubas, Lucienne Delyle, Lucienne Boyer, Piaf, Jean Renoir, Jean Boyer, Trenet, Bobby Lapointe, Léo Ferré, Jeanne Moreau…

INFLUENCES

Le Chat Noir, La Commune de Paris, Louise Michel, Nana, Adèle Blancsec, Yvette Guilbert, Louise Brooke et Edna Purviance, Rosa la Rouge de Toulouse-Lautrec, Gustave Courbet, Egon Schiele, Mémoires d’un amnésique d’Erik Satie, Jehan Rictus, Alphonse Allais, Aristide Bruant, Marie Dubas, la terrasse cité Véron, Pierre Carré aux Noctambules de la place Pigalle, le Vieux Belleville, Marcel Caillon, Certains l’aiment chaud, Cabaret de Bob Fosse, le Vésuve, le carpe diem napolitain, Dario Fo, le calvados d’Houssoye-le-Farcy, la plage de Sauveterre, tout Pasolini, Fellag, Brassens, Stéphane Hessel, Pina Bausch, et Fréhel dans Pépé le Moko…

BIBLIOGRAPHIE

Petit dictionnaire des femmes de la Commune - Claudine Rey,
Dix ans de bohème - Emile Goudeau, ed. Champ Vallon
Fumisteries, naissance de l’humour moderne - éditions Omnibus
Les Poètes du Chat Noir - Gallimard
Les Bohèmes - Jean-Didier Wagneur, ed. Champ Vallon
Petites revues et esprit de bohème - Bénédicte Didier
Mémoire de la chanson française - édition Omnibus
Bouquet de bohème - Roland Dorgelès
Mémoires d’un amnésique – Erik Satie

FILMOGRAPHIE

Pépé le Moko – Julien Duvivier / French-Cancan – Jean Renoir
Jules et Jim – Truffaut …