Yéyé vs St Germain des Prés

Une embardée musicale et théâtrale au cœur des années 50 et 60

En quartet (voix, guitare, piano, batterie… mais aussi basse et mandoline), ADÈLE CHIGNON nous entraine au cœur des Trente Glorieuses, dans un jeu de résonances festif et jubilatoire entre la vague yéyé et les caves de St Germain-des-prés.
De Boris Vian à Jacques Dutronc, de Juliette Gréco à Dalida, le dialogue s’installe entre les deux courants pour nous faire découvrir, avec humour et une pointe d’insolence, comment dans les années 50 et 60, on chante la guerre froide, la révolution de la mini-jupe, les congés payés, l’amitié, Mai 68 et l’amour…

Conception & écriture : Frédérique Caillon-Cristofani
Mise en scène : Gilles Ostrowsky
Interprètes /arrangements : Frédérique Caillon-Cristofani (voix), Vincent Doulé (piano, accordéon), Guillaume Gaudefroy (batterie), Thomas Robles (guitares, mandoline)
Régie son : Michel Lothe
Régie Lumières : Pierre Saby
Production : Bleu Fabrique
Coproduction : DRAC Hauts-de-France - Communauté de Communes du Pays de Bray (60)
Avec l’aide de : Région Hauts-de-France, Conseil Départemental de l’Oise, Ville de Breteuil (60), Centre Culturel Jules Verne, Breteuil (60)
Accueils en résidence : Centre culturel Jules Vernes, Breteuil (60), Salle culturelle de Songeons / Communauté de Communes de Picardie Verte (60).